Compost de broussailles

Le compost de broussailles

 

La paternité de la recette du compost de broussailles fait toujours débat entre :

  • Les partisans de l’origine templière de la recette. L'historien français Laurent Dailliez aurait trouvé une copie d’un manuscrit templier du 12e siècle relatant des recettes de fertilisation des terres dont la recette du compost no 1: "Fertilitate ac necessitate". On y explique la fabrication alchimique de L'Or Organique, "Humus Vivant", déjà employé par les agriculteurs de l'Ordre du Temple, dès l'an 1 160, à Tomar, sous l'impulsion du Grand Maître Gualdim Pais. Cette méthode était également utilisée dans les abbayes cisterciennes au Moyen-Age.
  • Les partisans de l’origine tirée des réflexions de Jean Pain. Lors de ses réflexions, il se demande comment cette forêt se développe sur des sols aussi pauvres. Et si c'était les brindilles, les feuilles, les aiguilles, toutes ces matières issues de cette broussaille qui étaient à l'origine de la fertilité forestière ? Et si c'était l'apport de ces broussailles dans la litière de ses chèvres qui générait un plus à ses cultures….

Finalement, pour nous, utilisateur final, peu importe que Jean Pain aie inventé ou adapté et développé la recette médiévale, c’est lui qui a remis à l’ordre du jour cette méthode et en a développé plusieurs aspects de mise en œuvre par la méthode de Jean Pain

Centre de visite

Holle Eikstraat 34 - 1840 Londerzeel

Tel. 00 32 (0)52 30 53 65

comite.jean.pain@skynet.be

logo